Ce graphe du Covid montre que tout se joue en ce moment sur l’utilisation sémantique du terme « cas », puisque une personne répondant positivement à un test (avec beaucoup de faux positifs, jusqu’à 40 pourcent comme l’a démontré le Professeur Raoult) est considérée comme un cas (pendant la première phase au printemps un cas était une personne réellement malade), alors qu’il n’y a chez la plupart des personnes pas de symptôme, pas de charge virale, pas de malade…

(Visited 18 times, 1 visits today)